close
FAS Romandie, Journey,

Voyage : Road Trip

Voyage : Road Trip

Tout voyage d’architecture est une forme de pélerinage. Celui-ci nous a conduit vers une déesse ciselée dans un dolmen vieux de plus de 5000 ans. Elle nous attendais dans un écrin taillé sur mesure par Toni Gironès dans une plaine aride des contreforts des Pyrénées catalanes. Sur la route, la Grande Motte et ses pyramides de béton, la plage de Gruissan et ses contructions sur pilotis, le mémorial du camp de Rivesaltes, les maison de Félix Trombe et le four solaire d’Odeillon. Mais aussi le travail de Lluís Vidal Arderiu autour de la Seu d’Urgell.

“La route qui conduit au site est une longue droite qui, de la ville, chef-lieu de région, mène au village. Elle suit probablement le tracé du vieux chemin. La meurtrière la plus haute de la tour de guet du château arabe, qui semble le protéger des vents dominants du nord, est parfaitement alignée dans l’axe de la route. C’est une chaude après-midi d’été. Au sud, la plaine à l’infini. Horizon linéaire. Mélange de bleu ciel et cobalt. Champs de blé et d’orge. Rangées d’acacias et de peupliers. Jaune, ocres et verts foncés. Au nord, pas d’horizon. Des collines, des buissons. Terre de feu. Nids de vipères. Le village est un mélange de couleurs, blanc, saleté, boue, argile. Comme un gros rocher dans le paysage. Rue principale avec une façade soleillée. Revêtement de sol en ciment, sans trottoirs.

A l’ombre, des personnes assises sur des chaises basses. Des femmes écossent des haricots. Bâtiments vieux, transformés, neufs. Murs d’argile, briques, crépis. Portail roman. Maison gothique. Fontaine baroque. Solanes. Maison nobles. Prison. Patrimoine historique. Tracteurs. Remorques. Camions. Garages. Alternance de rues étroites et d’espaces amples. Portiques. Soleil. Ombre. Soleil et ombre. Poteau en bois, en béton, isolateurs électriques. Entrelas de câbles dans le ciel. Un terrain avec des des bâtiments en ruine. Façade sur la Grand Place, symbole historique à conserver. A l’arrière, un terrain vide. Murs mitoyens. Alignements rompus. Dénivellation.”

Lluís Maria Vidal Arderiu, Article 1994

Organisation : Anna Vidal Larribeau, Nicolas Monnerat

Intervenants : 

Riccardo Felices, médiateur culturel, ancien archiviste municipal, La Grande-Motte, Coque Claret, architecte, professeur ETSAV, Barcelone, Joan Espinàs, architecte, Barcelone, Joan Ganyet, maire de la Seu d’Urgell de 1983 à 2003, Toni Gironès, Estudi d’arquitectura Toni Gironès, Barcelone