close
FAS Romandie, News,

AG FAS Romandie 2021

Pour cette assemblée annuelle, notre section est accueillie, dans le jardin et sous le couvert du bâtiment réalisé par Delphine Ding, DD architectes à la route de la Poudrière à Fribourg.

L'assemblée commence par l'accueil de ses nouveaux et nouvelles venues dans la section: Lorette Coen, journaliste, Delphine Ding, Sébastien Chaperon, Alexandre Aviolat et André Escobar, architectes.

L'assemblée générale, c'est l'occasion de revenir sur les moments forts de l'année écoulée. 

Extrait du rapport annuel 2021 de la section FAS Romandie :

Les réflexions initiées en 2020 avec le projet de balades exploratoires autour du Léman LAC 20.21 se sont poursuivies. Nous avons pris conscience de la richesse que génère le croisement des points de vue sur l'architecture et le paysage et nous avons tenté de comprendre à travers quels prismes nous pouvions regarder le futur de notre pratique. 

Nous avons fait appel à la mémoire des architectes dont nous admirons le travail. A Neuchâtel, nous sommes revenus sur l'œuvre de Robert-André Meystre qui appartenait à la génération d'architectes qui ont bâti les trente glorieuses, un architecte pour qui le processus menant à la réalisation était tout aussi important que le résultat. Au moment où la rationalité constructive de l'architecture d'après-guerre connait un regain d'intérêt, le travail de Robert-André Meystre gagne certainement à être redécouvert.

Nous avons invité Charlotte Malterre-Barthe à Fribourg pour échanger à propos de la responsabilité des architectes dans l’exploitation des matières premières. En allant à leurs sources d’extraction, Charlotte Malterre-Barthe montre comment une simple ligne dessinée à l’ordinateur représentant une fenêtre en aluminium peut entraîner une réaction en chaine dont les conséquences écologiques, sociales et économiques sont importantes, voire désastreuses.

Nous sommes aussi allés sur les traces d'un monde qui tombe en ruine mais qui est aussi le terreau fertile d'un développement futur. Nous nous sommes rendus dans l'East End lémanique, un territoire post industriel situé dans la plaine du Rhône, un lieu en mutation, qui présente des cohabitations particulièrement étonnantes, voire prometteuses. Il illustre des cadres de vie alternatifs, présentant des pistes de réflexion pour l’aménagement du territoire. Aux côtés de l’ancienne raffinerie de Collombey en plein démantèlement, l’artiste Édouard Faro nous a accueilli dans sa maison atelier, au milieu de halles artisanales.

Enfin, nous avons constaté que nous n'étions souvent que des hommes dans nos assemblées. Nous avons cherché à comprendre pourquoi et surtout comment notre section peut s'engager activement pour y remédier. Au vu de l'ampleur de la tâche, le débat ne fait que commencer. Nous l'avons engagé lors de notre AG de section et poursuivi lors de l'assemblée extraordinaire de présentation des nouvelles candidatures. C'est un projet en soi que nous initions et que nous comptons poursuivre jusqu'à la parité dans notre section et dans la FAS en général.

Manuel Bieler, Nicolas Monnerat, présidents