Fermer
FAS Romandie, Nouvelles,

Hommage à Robert-André Meystre

Hommage à Robert-André Meystre

Le nom de Robert-André Meystre ne vous est peut-être pas familier. Nous connaissons pourtant deux bâtiments emblématiques de sa production, tous deux construits à Neuchâtel : le bâtiment de la chambre du commerce et de l’industrie, à l’avenue de la Gare et la tour d’habitations de Grise-Pierre. 

Né en 1923, notre confrère, appartenait à la génération d'architectes qui ont bâti les trente glorieuses. Dans un entretien mené par Julie Rothenbühler en février 2020, pour les Cahiers de l’institut neuchâtelois, Robert-André Meystre, passe sous silence ces deux réalisations importantes qui ont pourtant lancé sa carrière. L’entretien révèle un architecte pour qui le processus menant à la réalisation était tout aussi important que le résultat. Loin du désir d’être publié, il ne doit sa notoriété qu’à la confiance que les maitres d’ouvrage avaient en lui. Amoureux de sa profession, Robert-André Meystre considérait que la tâche principale d’un architecte était d’honorer son mandat en rendant un ouvrage de qualité répondant aux besoins du maitre d’ouvrage et dont le devis était respecté.

Au moment où l'architecture d'après-guerre connait un regain d'intérêt, le travail de Robert-André Meystre gagne certainement à être remis sur le devant de la scène.