Fermer
BSA-FAS, Culture du bâti, , Caspar Schärer

La FAS supporte la nouvelle culture d’adjudication

La FAS supporte la nouvelle culture d’adjudication

constructionsuisse, l'Association faîtière nationale de la construction, dont la FAS est membre, a lancé un nouveau site web (lien) avec une argumentation pour la nouvelle loi sur les marchés publics.

La nouvelle culture d’adjudication entrera en vigueur le 1 janvier 2021, avec la révision de la loi fédérale sur les marchés publics (LMP). Les cantons ont décidé d’harmoniser un accord intercantonal (AIMP 2019). La nouvelle culture d’adjudication renforce clairement la concurrence sur la qualité. Désormais, les marchés sont adjugés aux offres les plus «avantageuses» et non à celles qui sont «économiquement les moins chères».  La notion de durabilité se mesure aux niveaux économiques, écologique et social.

  • En axant principalement la concurrence sur les prix, on freine l’innovation. Avec le changement de paradigme opéré dans le domaine des marchés publics, l’innovation devient un critère d’adjudication à part entière.
  • Les adjudicateurs peuvent désormais poser des exigences concernant l le mode de production ou le transport des matériaux et de la main-d'oeuvre. La durabilité revêt un caractère social qui permet par exemple la promotion de conditions équitables de production et de travail tandis que le caractère non polluant et la capacité à préserver les ressources contribuent à la protection de l’environnement.
  • Le changement de paradigme dans le domaine des marchés publics brisera la spirale qui consistait à tirer les prix toujours plus bas. Les offres de dumping avec surcoûts cachés ne seront plus les mieux notées.

www.constructionsuisse.ch/fr/nouvelle-culture-adjudication